Saint-Nazaire : le Rassemblement national veut des élus jeunes

800-440px-GBJDJLM

Article de Presse Océan du 11 octobre 2019


MUNICIPALES DE 2020 – La numéro 2 sur la liste conduite par Gauthier Bouchet a 23 ans. Dans le projet du Rassemblement national, il y a plus de sécurité, moins de subventions aux associations.

Une équipe resserrée et rajeunie, c’est en substance ce qu’annonce Gauthier Bouchet, tête de liste RN pour la prochaine municipale, au moment où il s’apprête à boucler sa liste. Cette dernière est « prête à 98 %« , précise le candidat qui espère accueillir prochainement « une personne des Républicains« .

Armer la Police municipale et installer cent caméras en ville

Surtout, il annonce que s’il est élu, son équipe comportera dix adjoints « contre quinze pour la majorité » sortante, que la rémunération de ces derniers sera revue à la baisse et que la moitié de ces adjoints auront moins de trente ans. Gauthier Bouchet entend ainsi envoyer un signe symbolique « qui montre que nous n’appliquerons pas une politique de notables, comme la majorité sortante ».

Julie Duplessis, qui sera en deuxième position sur cette liste, vient d’Alsace, où elle s’est engagée durant trois ans dans l’Armée de terre. Aujourd’hui, cette jeune femme de vingt-trois ans est cuisinière. Proche de François Asselineau, « notamment pour ses positions sur la sortie de l’Europe », Julie Duplessis n’est pas encartée au RN, mais a « trouvé les positions du RN intéressantes » et a donc choisi de se lancer en politique. Une candidature qui illustre « notre volonté d’ouverture et celle de rajeunir le conseil municipale », précise Gauthier Bouchet.

Cent caméras

Depuis plus de deux mois, lui et ses colistiers travaillent sur le programme qu’ils vont présenter aux Nazairiens. La sécurité est un des thèmes abordés. « On est passé du vol à la tire au meurtre », dénonce Gauthier Bouchet. Il entend renforcer les effectifs de la Police municipale de dix à vingt-cinq « en les armant et en développant la vidéoprotection avec cent caméras. Il faut que ceux qui trafiquent se sentent en insécurité ». Ces mesures sont annoncées « sans hausse d’impôt, car [le RN] va baisser les dépenses, notamment les indemnités des élus, mais aussi les subventions aux associations. » Reste un point que le candidat RN partage avec le maire sortant, « le manque d’effectifs au sein du commissariat de la ville, mais il en porte une part de responsabilité, car il a voté Macron en 2017. »

Musée

Gauthier Bouchet entend également travailler sur le commerce « auquel il faut plus de sécurité ». Il veut apporter une attention à certains quartiers, comme Prézégat, « dans lequel on pourrait mettre une poste et un centre commercial », poursuit Johnny Masson-Leblain, colistier. D’autres projets sont à l’étude, comme la création d’un musée de l’industrie navale et aéronautique, « qui aurait pu se trouver dans l’ancienne usine élévatoire », une aide renforcée à l’école Diwan, ou hisser le drapeau breton et décrocher celui de l’Union européenne.

Laurent HUOU

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *